Quatuor Elmire

Publié dans Quatuors

 

  • Cyprien Brod, Yoan Brakha violon
  • Hortense Fourrier alto
  • Rémi Carlon violoncelle

Artiste résident junior depuis juillet 2019

Fondé en 2017, le Quatuor Elmire remporte le 3ème Prix ainsi que le Prix Spécial pour la meilleure interprétation de l'oeuvre contemporaine imposée au Concours International Carl Nielsen à Copenhague en 2019. Les quatre musiciens obtiennent le 2ème Prix du Concours Européen de la FNAPEC à Paris ainsi que le 2ème Prix et le Prix Spécial « Adolfo Betti » au Concorso di Musica da Camera Virtuoso e Belcanto, à Lucca, en 2018. Cette même année, ils remportent le Prix « Rheingau Music Festival » aux 63èmes Jeunesses Musicales-International Chamber Music Campus à Weikersheim.
Dès lors, le quatuor est invité dans divers festivals tels que le Festival de Wissembourg, le Festival des Arcs, les Rencontres Musicales d’Evian ou encore les Folles Journées de Nantes, Tokyo et Ekaterinburg.
Durant son parcours, le Quatuor Elmire bénéficie de l’enseignement des maîtres Philippe Bernhard du Quatuor Modigliani, Luc-Marie Aguera du Quatuor Ysaÿe. Il étoffe son jeu en participant à plusieurs masterclass avec les quatuors Ébène, Berg, Danel, Casals, Keller ou encore avec l’altiste Tabea Zimmerman.
Le quatuor est artiste résident ProQuartet, au Dimore Del Quartetto et est soutenu par la Fondation Banque Populaire depuis 2021. Il est nommé « Artiste Génération Spedidam » pour les années 2022-2024.
Curieux d’explorer différents horizons, les musiciens collaborent avec le guitariste Samuel Strouk pour l'enregistrement d'un album mêlant jazz et classique intitulé Nouveaux Mondes sous le label WDS Records, distribué par Universal.
Le quatuor, en partenariat avec La Belle Saison verra la sortie de son premier album à l’automne 2022 sous le label Alpha Classics.
Il est directeur artistique du Festiv’Elmire, à la Salle Cortot à Paris qui connaîtra sa troisième édition en 2022.
Cyprien Brod joue un violon de Nicolas Lupot fait à Paris en 1817, gracieusement prêté par Xavier et Joséphine Moreno.
Yoan Brakha joue un Jean-Baptiste Vuillaume fait à Paris en 1847, gracieusement prêté par la famille Adelus.
Hortense Fourrier joue un alto de Joël Klépal fait en 2017. 
Rémi Carlon joue un violoncelle de Nicolas Lupot fait à Paris en 1804, gracieusement prêté par la famille Adelus.

 

Vidéos

Concerts à la Fondation Singer-Polignac

Photos : Sébastien Brod

 

Agenda