Quatuor Zahir

Publié dans Résidents actuels

En résidence depuis juillet 2019

  • Guillaume Berceau saxophone soprano
  • Sandro Compagnon saxophone alto
  • Florent Louman saxophone ténor
  • Joakim Ciesla saxophone baryton

« A huge range of dynamics, virtuosic romps, contagious enthusiasm, and hyper-expressive playing » The American Record Guide

Une idée qui surgit, une personne que l’on rencontre, et subitement cela nous apparaît comme évident. C’est l’essence même du Zahir, ce mot arabe qui désigne « ce qui est apparent, explicite », ou encore une chose qui une fois connue, occupe toutes nos pensées.

Née en 2015, cette jeune formation se produit déjà dans de nombreux festivals, en France et dans le monde mais c’est en 2017 que le Quatuor Zahir se distingue en remportant le 9ème Concours International de Musique de chambre d’Osaka (Japon), acquérant ainsi une reconnaissance sur la scène internationale. Ils ont depuis été invités au Wigmore Hall de Londres, à la Philharmonie de Paris mais aussi aux Folles Journées de Nantes, au Festival de Radio France à Montpellier, aux festivals des forêts et de Sully, à l’Acropolis de Nice ou encore au Toppan Hall à Tokyo.

En résidence à la Fondation Singer-Polignac et soutenu par la fondation « Mécénat Musical Société Générale », le Quatuor Zahir est également lauréat du concours international de musique de chambre de la FNAPEC 2016 et parrainé par le pianiste Jean-François Zygel après son passage sur France 2 dans l’émission « La Boîte à Musique ».

C’est bien le partage d’une même sensibilité, d’une exigence aiguë et le désir de renouveler le paysage musical qui unit cet ensemble. À l’image du héros romanesque du Zahir de P. Coelho qui part en quête d’un idéal romantique, ces quatre saxophonistes ont à cœur de faire évoluer le genre du quatuor. Que ce soit en interprétant le répertoire original, grâce à leurs rencontres avec de nombreux compositeurs comme Alexandros Markeas, Alexis Ciesla, et Nicolas Fox ou en collaborant avec de nombreux artistes : Jean-Charles Richard, Adèle Charvet, Jean-Denis Michat, Les chanteurs d’oiseaux, ces musiciens montrent là leur curiosité et leur créativité.

« Ce quatuor de saxophones écarte tous ses concurrents par son audace, la liberté du geste, une virtuosité naturelle et souple, sa ligne artistique, ses lumineux engagements… La couleur et la sonorité ronde et envoûtante subjuguent. Superbe complicité sonore du début à la fin. »  Classique News

Agenda