Jean Cocteau

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Soirée littéraire et musicale proposée par Benoît Duteurtre

Conférence musicale de Claude Arnaud

 

Programme

Igor Stravinsky (1882 - 1971)

  • Histoire du soldat (extrait)
    • enregistrement dirigé par Igor Markevitch avec Jean Cocteau dans le rôle du récitant

Erik Satie (1866 - 1925)

  • Parade (extrait)
    • pour piano à 4 mains

Georges Auric (1899 - 1983)

  • Trois mélodies tirées de Huit poèmes de Jean Cocteau
    • Hommage à Erik Satie
    • Marie Laurencin
    • Portrait d’Henri Rousseau

Darius Milhaud (1892 - 1974)

  • Le Bœuf sur le toit (extrait)
    • pour piano à 4 mains

Erik Satie

  • Danseuse

Arthur Honegger (1892 - 1955)

  • Une danseuse
    • extrait de Six poésies de Jean Cocteau

Georges Van Parys (1902 - 1971)

  • Une danseuse
    • extrait de Cinq poèmes de Jean Cocteau

Darius Milhaud

  • Enfantines pour piano à 4 mains
    • Fumée
    • Fête de Bordeaux
    • Fête de Montmartre

Kurt Weill (1900 - 1950)

  • Es Regnet

Francis Poulenc (1899 - 1963)

  • Sonate pour piano à quatre mains

Francis Poulenc

  • Toréador

Biographie

 

Guillaume Bellom piano

Né en 1992, Guillaume Bellom débute conjointement l'étude du piano et du violon à l'âge de six ans au Conservatoire à rayonnement régional de Besançon. Il y obtient en 2008 ses prix de piano, de violon et de musique de chambre.

En 2009, il est admis à l’unanimité au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Nicholas Angelich et Romano Pallottini et a également suivi les enseignements de Franck Braley, Marie-François Bucquet, Dominique Merlet, Dany Rouet, Georges Pludermacher.

En février dernier, il a été reçu à l’unanimité au concours d’entrée en violon du conservatoire de Paris, après avoir travaillé deux ans avec Christophe Poiget au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt. Il a aussi étudié avec Régis Pasquier et Olivier Charlier. Il est actuellement dans la classe de musique de chambre de Philippe Bernold et Emmanuelle Bertrand.

En 2011, il est invité en tant que pianiste et violoniste au Festival de Pâques et à l’Août musical de Deauville ainsi qu’au festival de Bel-Air.

 

Ismaël Margain piano

Ismaël Margain est né en 1992 à Sarlat où il débute à quatre ans sa formation musicale. Multi-instrumentiste (piano, flûte et saxophone) et passionné par toutes les musiques (improvisées ou non), il obtient ses prix de piano et de musique de chambre au conservatoire de Limoges.

Le pianiste et chef d'orchestre Vahan Mardirossian, avec lequel il travaille depuis l’âge de huit ans, le présente à son maître Jacques Rouvier qui aide Ismaël à préparer le concours d'entrée au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Reçu à l'unanimité, il choisit d'entrer dans la classe de Nicolas Angelich. Il poursuit sa formation avec Jacques Rouvier sous forme de stages.

Déjà primé à la flûte et au saxophone, ses premiers succès en piano sont très précoces. A sept ans, il obtient le 1er prix au concours "Les Musicales de Caen", au VIème concours international d'Arcachon et au XVIIIème concours international Maryse Cheilan. En 2011, il est lauréat du concours international Génération SPEDIDAM à Aix-en-Provence. Son diplôme lui est remis par le président du jury, Aldo Ciccolini, après son interprétation en finale du 4ème concerto de Beethoven.

Ismaël se produit régulièrement à Paris et en province en soliste et en musique de chambre. En 2011, il donne à l'Opéra de Limoges un récital Schubert/Liszt, après avoir tenu la place de premier piano dans la cantate Les chants de prison de Dallapiccola. Il participe ensuite au festival de Pâques puis à l'Août musical de Deauville où il est à nouveau invité en 2012, ainsi qu'au festival Pablo Casals de Prades, au festival « Tons voisins » d'Albi et au festival du Haut Limousin. Il aura auparavant joué à trois reprises le concerto en sol de Ravel au Touquet International Music Masters 2012 sous la baguette de George Pehlivanian.

 

Ronan Nédélec baryton

Ronan Nédélec étudie le chant au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans les classes de Rachel Yakar et Peggy Bouveret et il obtient son diplôme en 2000. Il se perfectionne ensuite auprès de Ruben Lifschitz pour le lied et la mélodie.

Il se produit alors rapidement sur scène, notamment dans Samson (Haendel) au Festival d’Ambronay, puis dans des œuvres telles que Don Giovanni, La Flûte enchantée, Carmen, Les Brigands (Offenbach), Werther, Faust, Madame Butterfly, La Bohême ou L’enfant et les sortilèges dans les opéras de Tours, Rennes, Lille, Montpellier, Caen, Limoges, l’Opéra-Comique et le Théâtre des Champs-Elysées à Paris et le Festival Radio-France.

Il est invité dans de nombreux festivals en France et à l’étranger, et compte plusieurs enregistrements.

En 2002, il est le Garde-chasse dans La petite renarde rusée (Janacek) au Festival d’Aix-en-Provence, où il est de nouveau convié, ainsi qu’à Luxembourg et Vienne pour Les tréteaux de Maître Pierre (Falla) et Renard (Stravinsky) avec Pierre Boulez et Klaus Michael Grüber.

Il crée ensuite le rôle-titre du Luthier de Venise de Gualtiero Dazzi au Théâtre du Châtelet et est Zurga dans Les Pêcheurs de perles à Tours.

On a pu l’entendre sur scène et en concert dans un très vaste répertoire sous la direction de chefs renommés comme John Nelson, Jean-Claude Casadesus, Alain Altinoglu, Jean-Yves Ossonce, Mikko Franck, Susanna Mälkki, Ton Koopman, Hervé Niquet, Gérard Lesne, Reinhard Goebel, Christopher Hogwood.

Il s’est récemment produit dans Otello (Verdi) à Reims, Neues vom Tage (Hindemith) à Dijon, Le Téléphone/Amelia al ballo (Menotti), Dialogues des Carmélites, Tosca, Fidelio et Faust à Tours.

Ronan Nédélec vient de faire ses débuts à la Scala de Milan dans Roméo et Juliette avec Yannick Nézet-Séguin et Bartlett Sher.

Parmi ses projets, citons Orfeo (Apollon) de Monteverdi à Versailles, et Fairy Queen de Purcell à Lyon avec Sébastien d’Hérin et « Les Nouveaux Caractères » ainsi que la Bohême à l’opéra de Tours.

Parmi ses enregistrements on peut citer la première mondiale de la Missa de Profonctis (ex. Requiem) de Cimarosa sous la direction de Jérémie Rhorer (Ligia Digital).

 

Claude Arnaud est écrivain.

Il a notamment publié une biographie de Cocteau ( Gallimard 2003) et un roman autobiographique, Qu'as-tu fait de tes frères ( Grasset, 2010).

Il a reçu le prix Femina pour un essai sur l’identité, Qui dit je en nous? ( Grasset, 2006).

Interprètes


alt

Guillaume Bellom, Ismaël Margain, Claude Arnaud et Ronan Nédélec © FSP JFT

  • Ronan Nédélec baryton
  • Guillaume Bellom, Ismaël Margain piano

 

Dernière modification le jeudi, 10 juillet 2014 10:23