L'étrange monsieur Ravel

Publié dans Conférences lettres & arts

conçue et présentée par Benoît Duteurtre
avec la participation de Manuel Cornejo
auteur de Maurice Ravel, l’intégrale : correspondance, écrits et entretiens, Le Passeur

Programme

Maurice Ravel (1875-1937)

  • Jeux d’eau
  • Quatuor à cordes
  • Miroirs
  • Valses nobles et sentimentales
  • Ma mère l'Oye
  • Trio avec piano
  • Le Tombeau de Couperin
  • Sonate pour violon et piano
Interprètes
  • Omer Bouchez violon
  • Anthony Kondo violoncelle
  • Quatuor Hermès
  • Philippe Hattat, Victor Metral piano

Biographies

Benoît Duteurtre

Benoît Duteurtre est né à Sainte-Adresse, près du Havre. Il a grandi non loin des écrivains qu'il aime : Flaubert, Maupassant ou Alphonse Allais. Passionné de musique, il a d'abord gagné sa vie en jouant du piano.

Son premier texte est paru dans la revue Minuit en 1982. De Tout doit disparaître (1992) à Gaieté parisienne en passant par Drôle de temps et Les Malentendus, ses romans racontent avec humour la France contemporaine. En 2001, il obtient le Prix Médicis pour Le Voyage en France. Ses livres plus récents s'aventurent parfois aux frontières du réel : Service clientèle, La Cité heureuse et La Petite fille et la cigarette (2005), ont été traduits dans plus de vingt langues. Les Pieds dans l'eau (2008), puis Ballets Roses (2009) et Livre pour adultes (2016) explorent une veine plus autobiographique. La plupart de ces ouvrages sont parus chez Gallimard ou chez Fayard.

Benoît Duteurtre écrit régulièrement dans Marianne, Le Figaro Littéraire, L'Atelier du Roman. Ses chroniques ont été rassemblées dans Ma Belle Epoque (2007). Il a suscité une vive polémique par son essai Requiem pour une avant-garde (1995), avant de fonder avec Marcel Landowski l'association Musique Nouvelle en Liberté qui soutient les jeunes compositeurs. On lui doit également une histoire de L'opérette en France et des documentaires pour la télévision. Depuis dix ans, il anime sur France Musique une émission au succès jamais démenti : Étonnez-moi Benoît.

Au théâtre, Benoît Duteurtre est l'auteur de Viva l'opéra comique qui a connu un vif succès salle Favart en 2004. Il a également signé l'adaptation de Véronique présentée en 2008 au Châtelet. Une nouvelle édition de L'Opérette en France est parue chez Fayard fin 2009.


©Julien Mignot

Quatuor Hermès

La florissante carrière du quatuor Hermès comprend des tournées aux quatre coins de l’Europe, en Asie (Chine, Japon, Taiwan), aux Etats-Unis et en Amérique du Sud, ainsi qu’au Maroc, en Egypte au Kazakhstan ou aux Emirats Arabes Unis. Les quatre musiciens sont fréquemment invités dans de grands festivals français et étrangers comme celui de la Roque d’Anthéron, les Flâneries Musicales de Reims, le festival de Radio France et Montpellier, le festival du Périgord Noir, le festival de Colmar, le festival de L’Orangerie de Sceaux, le festival de Pâques de Deauville ; au Cheltenham Music Festival, Mecklenburg-Vorpommern festival, Krzyzòwa Music Festival, Mantova Chamber Music festival…

Régulièrement invité aux Etats-Unis, le quatuor s’y produit dans de prestigieuses salles comme au Kennedy Center de Washington ou au Carnegie Hall de New York.

Son parcours est jalonné de rencontres déterminantes : les quatuors Ravel, Ysaÿe, et Artemis avec lesquels les quatre musiciens se sont formés et ont développé une pensée musicale commune ; puis des personnalités marquantes comme Eberhard Feltz à Berlin, et plus tard Alfred Brendel, immense inspiration, avec lequel ils travaillent régulièrement aujourd’hui.

Le quatuor Hermès a reçu de nombreux prix : « Révélation Musicale de l‘Année » du Prix de la Critique 2014-15, le « Nordmetall Ensemble Preis 2013 » du festival Mecklenburg-Vorpommern. Il est également Premier Prix du Concours International de Genève 2011, Premier Prix au concours FNAPEC 2010, Premier Prix du Concours international de musique de chambre de Lyon 2009, et Premier Prix aux YCA International Auditions à New York.

Les quatre musiciens étaient en résidence de la Chapelle Reine Elisabeth de 2012 à 2016, et sont soutenus depuis 2015 par la fondation d’entreprise Banque Populaire.

Les disques du quatuor Hermès ont tous été récompensés par la critique française et internationale. Après une intégrale des quatuors de Robert Schumann très remarquée (notamment récompensée par un Choc de l’année 2015 du magazine Classica), le dernier opus - paru en janvier 2018 et consacré aux quatuors de Ravel, Debussy et Dutilleux - a reçu un Choc de Classica, ffff de Télérama et 5 diapasons, ainsi que des récompenses en Allemagne et aux Pays-Bas.

Elise Liu joue un violon David Tecchler prêté par le Fonds instrumental français.

Depuis août 2016, Omer Bouchez joue un violon de Joseph Gagliano 1796 prêté par Mécénat musical Société Générale.

Le quatuor Hermès est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2013.


Philippe Hattat piano

Né en 1993, Philippe Hattat entame ses études musicales à l’âge de huit ans au Conservatoire de Levallois-Perret. Il entre dès 2003, au Conservatoire à rayonnement régional de Paris en classe de piano, puis en 2006 en classe d’accompagnement (avec Ariane Jacob, Jean-Marie Cottet et Philippe Biros) et passe parallèlement un baccalauréat littéraire. Il est parallèlement l'un des « disciples » de Jean-Marc Luisada qui lui ouvre de nombreuses voies d’interprétation. En 2011, il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de piano de Jean-François Heisser et dans celle d’accompagnement de Jean-Frédéric Neuburger. En 2013, il suit le cursus supérieur d’écriture et obtient le prix d’harmonie avec Jean-François Zygel, le prix de contrepoint avec Pierre Pincemaille et le prix d’écriture XXe-XXIe avec Alain Mabit. En 2014 il entre en Master de musique de chambre dans la classe d’Itamar Golan, en trio avec François Pineau-Benois (violon) et Nil Kocamangil (violoncelle).

Philippe Hattat s’est produit dans de nombreux festivals en tant que soliste : Les Nuits musicales de Pise Musique au moulin (Moulin d’Andé) ; Musique et Terroir à Caunes-Minervois Le Brulhois musical ; l’Heure musicale au Marais (Paris) ; Festival Chopin (Paris) ; l’Orangerie de Sceaux ; Festival du Palazzetto Bru Zane (Paris) ; Musica da Casa Menotti (Spoleto, Italie) et La Roque d’Anthéron. En tant que chambriste, il participe aux Journées Ravel de Monfort-l’Amaury ; Musiques sur Ciel de Cordes-sur-Ciel ; Moments musicaux de Chalosse Printemps de l’Académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz ; Gümüşlük Klasik Müzik Festivali en Turquie. Avec  l'orchestre de chambre tchèque Camerata bohemia (direction Rémi Gousseau) et l’orchestre Bel’Arte (direction Richard Boudarham), il participe en tant que soliste aux Estivales en Puisaye-Forterre. En tant que clavier d’orchestre, il participe aux Folles Journées de Nantes 2013 avec l’orchestre Poitou-Charentes (direction : Jean-François Heisser) ainsi qu'au 32ème festival Aspect des Musiques d’Aujourd’hui (Caen) avec l’ensemble Multilatérale (direction Kanako Abe). 

Philippe Hattat est souvent sollicité pour l’accompagnement vocal avec chœur (accompagnement occasionnel des chœurs Francis Bardot) ou avec chanteurs solistes. Il a également été chef de chant pour l’opéra Les Contes de la lune vague après la pluie de Xavier Dayer (coopération entre la Fondation Royaumont, l’ensemble Linea, l’opéra de Rouen et l’Opéra Comique).

Compositeur, Philippe Hattat a suivi l’enseignement de Michel Merlet à Levallois-Perret (2005- 2011) en composition et orchestration. Il pratique le clavecin et l’orgue depuis 2008 avec Benjamin Steens. Il joue également du violoncelle. En octobre 2014 il entre dans la classe d’improvisation à l’orgue de Pierre Pincemaille au Conservatoire à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés et obtient son prix dans cette même discipline en juin 2016. Très impliqué dans la création contemporaine, il a dernièrement participé à deux premières mondiales : le cycle de mélodies Imago Mundi d’Olivier Greif avec le baryton L’Oiseleur des Longchamps en mai 2016 puis la création mondiale partielle des Études pour piano de Philippe Manoury, avec Jean-Frédéric Neuburger au Festival Berlioz (2016). Attaché tant au répertoire qu’à la création contemporaine où à la redécouverte de compositeurs moins connus (Séverac, Durosoir, etc), son horizon musical s’est élargi à l’étude et la pratique de la musique médiévale (chant grégorien, polyphonies vocales improvisées) et des musiques traditionnelles extra-européennes (pratique du gamelan de Java central, étude des polyphonies vocales géorgiennes avec l’ethnomusicologue Simha Arom, etc).

Philippe Hattat est lauréat du concours international de piano Claude Bonneton de Sète (2010 ; 1er prix et prix du public), du concours international de piano d’Orléans (2016 ; Prix Mention Spéciale Ricardo Viñes, Prix Mention Spéciale Alberto Ginastera, et Prix de composition André Chevillon – Yvonne Bonnaud), et du Concours international Giorgio Cambissa (2016).

Outre ses activités musicales et pour satisfaire son ouverture d’esprit et son insatiable curiosité, il s’intéresse à de nombreux autres domaines du savoir (sciences physiques, géologie, philosophie, archéologie, anthropologie, etc.), avec une prédilection certaine pour la linguistique comparative et les origines du langage.

Philippe Hattat est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2017.


Victor Metral piano

Victor commence l’apprentissage du piano avec Janine Collet, une élève d'Alfred Cortot, puis Sandra Chamoux au Conservatoire de Grenoble. Il rentre ensuite au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il travaille avec Claire-Marie Le Guay, Bruno Rigutto, Anne Queffélec et Michel Dalberto. 

Titulaire de trois Masters (piano, musique de chambre et accompagnement vocal), il poursuit son parcours au Conservatoire de Paris afin d’obtenir son diplôme d’artiste interprète dans la classe de Michel Dalberto et en accompagnement vocal dans la classe d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier.

Il se perfectionne avec de grands artistes tels que Aldo Ciccolini, Alfred Brendel, Menahem Pressler, Jean-Claude Pennetier et Ivry Gitlis. Il rencontre sur sa route d’autres grands musiciens avec qui il joue régulièrement comme Renaud Capuçon, Florent Pujuila, Manuel Vioque-Judde, Lilian Meurin, le quatuor Elmire, Camille Berthollet, Krzysztof Chorzelski du Belcea Quartet, Mariella Haubs.

Avec Lilian Meurin, un des euphoniumistes les plus doués de sa génération, il enregistre un disque, Poèmes, sorti pour le label Indésens.

Il a aussi la chance de travailler avec de grands compositeurs tels que Eric Tanguy, Philippe Hersant et Michel Petrossian.

Victor passe régulièrement sur les ondes en soliste ou avec le trio Metral qu’il forme avec sa soeur et son frère avec qui il a notamment participé sur France Musique à l'émission Classic Club de Lionel Esparza et Génération jeunes interprètes de Gaëlle Le Gallic.

Il est lauréat du concours Steinway & Sons, du concours Madeleine de Valmalète et a remporté le Premier Grand Prix du Concours FLAME en 2006. Il obtient le Premier Prix du 6e Concours de piano Teresa Llacuna et le Prix spécial du jury. Il reçoit un prix spécial Liszt au concours Claude Kahn à Paris. Avec le trio Métral, il remporte en 2017 le Premier Prix du Concours Joseph Haydn à Vienne ainsi que les deux Prix spéciaux ( meilleure interprétation des trios de Haydn et le Prix du public) à la suite de quoi les trois musiciens sont invités à se produire en 2017 au Konzerthaus et au Musikverein à Vienne et, en 2018, au Royal Albert Hall à Londres.

Victor s'est déjà produit dans de nombreux festivals tels Musée en musique à Grenoble avec Jean-François Zygel, au festival Pablo Casals à Prades, au festival de Bel Air à Chambéry avec Renaud Capuçon, au festival de la Ballue en Bretagne avec les solistes de l'Opéra de Paris, au festival de Fénétrange en Lorraine, au festival Jeunes Talents à Paris, à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique et pour les Concerts de Poche. Il a également joué à l'Auditorium du musée d'Orsay, à la Philharmonie de Paris, au festival de la Roque d’Anthéron et aux Folles journées de Nantes.

Le trio Metral a enregistré les deux trios de Mendelssohn pour le label Aparté (février 2019).

Victor est en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec le trio Metral.