Gabriel Fauré - Horizons

Publié dans Concerts d'atelier

Programme

Gabriel Fauré (1845-1924)

  • Douzième nocturne opus 107 en mi mineur pour piano
  • Sonate n° 2 opus 108 en mi mineur pour violon et piano
  • L’horizon chimérique opus 118 pour voix et piano
  • Sonate n° 1 opus 109 en ré mineur pour violoncelle et piano
  • Trio opus 120 en ré mineur pour violon violoncelle et piano
Interprètes

Gabriel Fauré, horizons à paraître le 15 février 2018 (Aparté)


Biographies

David Lefort ténor

Lauréat de plusieurs concours de chant (mélodie à Toulouse, Paris et St-Jean-de-Luz, chant baroque à Chimay et Clermont-Ferrand) David Lefort aborde des rôles très divers : Eumete (Le Retour d’Ulysse de Monteverdi, avec Christophe Rousset à la Cité de la Musique et au Capitole de Toulouse), un berger (L’Orfeo de Monteverdi à l’opéra de Lyon), Bajazet (Tamerlano de Haendel avec Emmanuelle Haïm et Sandrine Anglade à l’opéra de Lille), Don Ottavio (Don Giovanni de Mozart), Basilio (Les Noces de Figaro de Mozart), Hermosa (L’Ile de Tulipatan d’Offenbach à l’opéra de Lyon avec Laurent Pelly et Jérémie Rohrer), d’Estillac (La Veuve Joyeuse de Lehar à l’opéra de Lyon avec Macha Makeieff).

En 2009, il chante la Deuxième tante dans Yvonne, Princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans, en création mondiale à l’Opéra de Paris, avec Luc Bondy et Sylvain Cambreling. En 2010, Christophe Rousset l’invite en soliste pour King Arthur de Purcell à la Salle Pleyel et au Capitole de Toulouse. En 2011, il chante Alfred dans La Vie Parisienne d’Offenbach à l’opéra de Nantes- Angers. En 2012, il se produit à l’opéra de Reims et l’opéra de Rennes dans Monsieur de Pourceaugnac de Lully/Molière, et chante Don Pedro dans La Périchole d’Offenbach à l’opéra de Limoges.

En 2013, il est invité à l’opéra de Saint-Etienne pour une création autour du Vilain Petit Canard de Prokofiev et L’Histoire de Babar de Poulenc. Il est aussi invité par l’orchestre de Picardie pour une série de concerts du Directeur de Théâtre de Mozart. Il chante une série de Winterreise, aux cotés du pianiste Simon Zaoui, pour le festival de Chaillol. Il participe à un programme de madrigaux de Monteverdi avec Emmanuelle Haïm et le Concert d’Astrée au nouveau Musée du Louvre-Lens. Il est invité pour le concert d’ouverture du festival de Radio France Montpellier pour la Mass de Bernstein, dirigé par James Judd. Toujours en 2013, il est à la Salle Pleyel à Paris, aux cotés d’Anne Sofie von Otter pour Les Sept Péchés Capitaux de Kurt Weill avec l’orchestre philarmonique de Radio France. En 2014, David fait une tournée au Mexique avec Benjamin Lazar et l’ensemble Les Cris de Paris de Geoffroy Jourdain. En 2014 et 2015, Hervé Niquet l’invite pour une série de concerts autour du Te Deum de Campra notamment à la Chapelle Royale du Château de Versailles.
En 2015, il est invité par le compositeur Nicolas Frize pour la création de sa nouvelle œuvre Silencieusement aux Archives nationales à Pierrefite. Il reprend aussi en 2015, 2016 et 2017 le rôle de Tony dans West Side Story avec Les Percussions-Claviers de Lyon, dans une mise en espace de Jean Lacornerie. En 2017, David est soliste dans les Vêpres d’un Confesseur de Mozart au festival de Saint Denis, avec l’orchestre philharmonique de Radio France dirigé par Sofi Jeannin.

David enregistre Du coté d’Apollinaire autour des mélodies de Poulenc (2004, Saphir productions)  récompensé par un Orphée d’Or de l’Académie du disque lyrique, Biondina autour des mélodies de Charles Gounod, avec Simon Zaoui (2011, Hortus), Ténors Classiques (2015, Sony Classical) et La Bonne Chanson autour de mélodies de Gabriel Fauré, Charles Koechlin, Nadia Boulanger et Emile Naoumoff (2016, Hortus), toujours avec Simon Zaoui avec lequel il forme un duo depuis quinze ans.

David Lefort est membre titulaire du chœur de Radio France, et travaille régulièrement avec les ensembles Accentus, Les Eléments, l’ensemble Jacques Moderne, La Main harmonique, Arsys Bourgogne. Par ailleurs, il anime des ateliers de sensibilisation au chant lyrique en école maternelle, primaire et collège, ainsi qu’auprès des publics empêchés (centre d’accueil pour handicapés physiques et mentaux à Paris, détenus en maison d’arrêt à Blois, hôpitaux parisiens). Pour ces ateliers pédagogiques, il collabore avec la Philharmonie de Paris, Radio France et Accentus. Il développe également une activité de coach dans les entreprises pour faciliter la prise de parole en public.


Pierre Fouchenneret violon

Pierre Fouchenneret a reçu dès son plus jeune âge de nombreuses recompenses. A 12 ans il obtient le premier prix de violon au CNR de Nice, à 16 le premier prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris. Il est également lauréat Natixis et vainqueur du Grand Prix du Concours International de musique de chambre de Bordeaux.

Fort des enseignements d’exception dont il a bénéficié auprès d'Alain Babouchian au Conservatoire à rayonnement régional de Nice,  d'Olivier Charlier au CNSM de Paris et de Devy Erlih, Pierre Fouchenneret, dans un  désir  de  transmission, est devenu à son tour professeur intervenant au Pôle supérieur de Bordeaux.

Cette reconnaissance lui donne également le plaisir de collaborer avec les musiciens les plus doués de sa génération et de se produire sur les plus grandes scènes nationales et internationales. C’est ainsi qu’il fonde en 2013 le quatuor Strada, avec François Salque, Sarah Nemtanu, et Lise Berthaud.

Sa virtuosité, « son jeu intense, précis et coloré » (Classica) et sa fougue sont aussi reconnus par des orchestres français et internationaux tels ceux de Bordeaux Aquitaine, de Dijon, du philharmonique de Nice, de Brno et du Baltic de Saint Petersbourg. Passionné de musique de chambre, il est également le violoniste du trio à cordes 71 en compagnie d'Eric Picard et de Nicolas Bone.

Parallèlement à sa carrière de soliste et de chambriste, son premier disque consacré aux trios de Mendelssohn sort en 2007. Il sera suivi d’une série de disques tous plébiscités par la critique. Ainsi il obtient le Choc Classica pour un disque consacré au compositeur français George Louis Onslow. En 2015, il ne sort pas moins de trois opus. Le premier est dédié au quatuor avec piano n°3 opus 3 de Mendelssohn. Dans le deuxième, Bohème, il interprète la chaconne de Bach, le duo de Kodaly avec François Salque, et la 2ème sonate de Bartok pour violon et piano avec Romain Descharmes. Enfin pour le troisième, de nouveau aux côtés de Romain Descharmes, il grave l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven. Animé par sa passion dévorante pour ce compositeur, il approfondit son travail et sort début 2016 un disque consacré à ses deux derniers quatuors. L’année 2016 sera marquée par de nombreux projets dont l’enregistrement de l’intégrale de la musique pour violon de Fauré. En 2017 il débute un cycle d'intégrale de la musique de chambre de Brahms aux côtés d'Eric Lesage.

Le travail effectué par Pierre Fouchenneret, que l’on  peut notamment découvrir  au travers de ses différents enregistrements, témoigne de sa quête perpétuelle d’une esthétique pure et sans affect, mais aussi de son profond amour et respect du texte.

En savoir +


Raphaël Merlin violoncelle

Raphaël Merlin étudie le violoncelle, le piano-jazz, la musique de chambre, la direction d'orchestre et la composition. Il est diplômé du Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

La musique de chambre occupe l’essentiel de son activité depuis son entrée en 2002 dans le quatuor Ébène (aux côtés de Pierre Colombet, Gabriel Le Magadure et Marie Chilemme). Le quatuor a obtenu, entre autres distinctions, le premier prix du concours international de l’ARD de Münich en 2004 et une Victoire de la musique en 2010. La brillante réussite des membres du quatuor bène tient à la profondeur de leurs interprétations, mais aussi à leur ouverture : comme le titrait le New York Times en 2009, “un quatuor à cordes qui peut aisément se transformer en groupe de jazz”.

Raphaël Merlin se produit en musique de chambre et avec orchestre. Il a enregistré une vingtaine de disques distingués par la critique internationale. Il se consacre également à l’enseignement et dirige l’orchestre Les Forces Majeures. Créé en 2014, l’orchestre réunit principalement des formations de musique de chambre.

Raphaël est aussi compositeur : ses œuvres ont été créées à la Herkulessaal de Munich (Allemagne), au Concertgebouw d’Amsterdam (Pays-Bas) et au festival de Lockenhaus (Autriche).

Il joue un Andrea Guarneri de 1680.

Raphaël Merlin est artiste associé en résidence à la Fondation Singer-Polignac avec le quautor Ébène depuis 2006.

En savoir +


Simon Zaoui piano

Simon Zaoui a travaillé sous l’œil attentif d’Emile Naoumoff – dernier disciple de Nadia Boulanger – puis au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt avec Marie-Paule Siruguet, Hortense Cartier-Bresson et Xavier Gagnepain. Il y obtient un premier prix de piano ainsi que trois premiers prix de musique de chambre. Puis il est l’élève d’Alain Planès et d’Emmanuel Strosser au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), de Patrick Cohen pour le pianoforte et de Jeff Cohen pour l’accompagnement vocal.

Il a obtenu des mentions Très Bien aux récitals du Prix de piano et de musique de chambre.

Admis en cycle de perfectionnement au CNSMDP dans la classe de Claire Désert, il part ensuite travailler avec Tuija Hakkila à l’Académie Sibelius d’Helsinki. Il se perfectionne également auprès d'Aldo Ciccolini, Robert Levin et Menahem Pressler et reçoit les conseils de Pierre-Laurent Aimard, Jean-Claude Pennetier et Christian Ivaldi.

Il a remporté le premier prix et le « prix Fauré » du Concours international de piano de Brest ainsi que le deuxième prix du concours international de piano Jean Françaix, ainsi que le deuxième prix et le prix spécial « musique française » au concours international de musique de chambre de Guérande en duo avec la violoniste Sarah Nemtanu. Il a également reçu le soutien du mécénat musical  Société Générale et de la fondation Meyer.

Les dernières parutions discographiques de Simon Zaoui sont consacrées à la musique de Gabriel Fauré, dont il est un fervent interprète :

  • Un double disque pour le Label Aparté, Gabriel Fauré – Horizons - avec le violoniste Pierre Fouchenneret, le violoncelliste Raphaël Merlin et le ténor David Lefort, ses partenaires de prédilection - qui comprend les quatre Sonates pour instrument et piano, le trio, les trois derniers Nocturnes ainsi que le cycle de mélodies L’Horizon Chimérique de Gabriel Fauré.
  •  La Bonne Chanson, avec le ténor David Lefort, autour du cycle de mélodies sur des poèmes de Verlaine mis en musique par Fauré ainsi des oeuvres d’élèves de Fauré qui ont également mis en musique la Bonne Chanson : Charles Koechlin et Nadia Boulanger, ainsi qu'une commande de trois mélodies à Emile Naoumoff. (Label Hortus, 2016, faisant suite à un premier disque paru en 2011 consacré au cycle de mélodies Biondina de Charles Gounod).
  • Inspirations, autour de la musique française du XXeme siècle pour bois et piano avec le hautboïste Frédéric Tardy, le bassoniste Julien Hardy et le clarinettiste Nicolas Baldeyrou (Poulenc, Schmitt, Françaix, Planel, Jolivet. Label Klarthe, sorti en 2015)

Au théâtre, il a collaboré en tant qu'arrangeur et interprète au spectacle de James Thierrée, La Grenouille avait raison, en tournée mondiale depuis avril 2016.

En 2015 il participe en tant qu'interprète à la création de l'opéra pour enfants Peau d'âne, de Graciane Finzi, en tournée française pour les saisons 2016 et 2017. Il a participé en tant qu’acteur et interprète au spectacle pour enfants, La petite fée aux allumettes, mis en scène par Christiane Cohendy, en tournée française entre 2011 et 2013.

Simon Zaoui est invité à se produire en soliste et en musique de chambre au Japon, au Brésil, dans le Maghreb et le Machrek, en Israël, en Europe, ainsi que dans les plus grandes salles et festivals français parmi lesquels : le festival de La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins à Toulouse, les Serres d’Auteuil, la Folle Journée  de Nantes, le festival des Arcs, le théâtre du Châtelet, la Cité de la Musique, la salle Olivier Messiaen de Radio- France…

Il collabore régulièrement comme clavieriste avec l'orchestre de Paris (tournée en Asie avec Petrouchka de Stravinsky, élue “meilleure série de concerts en 2011” par le magazine spécialisé Ongaku No Tomo), ainsi qu'avec l'orchestre de chambre de Paris et le Chamber Orchestra of Europe

Simon Zaoui est directeur artistique du cycle musical de la Chapelle de Kersaint- Landunvez (29) et professeur titulaire de piano au conservatoire de Vincennes (94).

 

crédits photos : Rémy Grandroques